Tout ce que vous devez savoir sur la maltodextrine : avantages, utilisations et recommandations

Tout ce que vous devez savoir sur la maltodextrine

Categories : Conseils

Afin d’optimiser leurs performances, de plus en plus de personnes (notamment les sportifs d’endurance) se sont mises à utiliser et consommer des produits naturels - et légaux, bien entendu - riches en nutriments.

On pense aux gels glucidiques (gels “coup de boost”) ainsi qu’aux produits à base de maltodextrine. Garantissant un apport glycémique très rapide, ces solutions pourraient bien vous aider à franchir un cap. 

Vous souhaitez en découvrir davantage ?

On vous fait le point ! 

La maltodextrine, qu’est-ce que c’est ?

Derrière ce mot d’apparence un peu complexe se cache un concept finalement assez simple.

En effet, la maltodextrine est un assemblage de glucides directement issus de l’hydrolyse (terme utilisé pour désigner la réaction chimique entre une molécule et une molécule d’eau) de l’amidon de blé ou l’amidon de maïs, de blé ou même de riz et de pomme de terre.

La maltodextrine obtenue prend souvent la forme d’une poudre blanche, au goût légèrement sucré. Nous y reviendrons plus tard, mais les méthodes de consommation sont assez variées. Elle peut être mélangée à de l’eau ou être consommée sous forme de produit solide.

Comment utiliser la maltodextrine ?

Chez les sportifs et notamment les coureurs spécialisés dans les longues distances (semi-marathon, marathon ou encore trail et ultra-trail), la maltodextrine est souvent utilisée sous forme de boisson énergisante. C’est la méthode de consommation la plus répandue.

Les glucides ingérés se digèrent rapidement (comme pour le glucose), entraînant ce que beaucoup appellent un effet “coup de boost”. Que ce soit lors de votre entraînement ou en compétition, une sensation d’énergie s’empare de l’organisme.

Attention toutefois, son indice glycémique étant très élevé, il faut faire attention aux dosages, notamment en course, au risque d’avoir de subir des crampes d’estomac, des lourdeurs et des régurgitations.

Les avantages de la maltodextrine

On l’a dit, la prise de glucides, via la maltodextrine, entraîne un effet “coup de boost”. Concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ? Quels sont les avantages que les coureurs de longues distances peuvent en tirer ?

C’est une source d’énergie

C’est l’intérêt même de tous les produits riches en glucides : l’apport rapide en énergie. C’est ce qu’on appelle "l'effet coup de boost”. Quelques minutes après la prise, le corps regagne en énergie, ce qui permet de maintenir son effort sur le long terme avec plus de facilité.

Ça diminue la sensation de fatigue

Outre l’apport rapide en énergie, la consommation de maltodextrine suppose aussi la baisse de la sensation de fatigue. Sur de longues (voire très longues) distances, la fatigue impacte à la fois les jambes, mais aussi le moral. 

En cas de difficultés, c’est la motivation générale qui en prend un coup. Or, grâce à ce type de produits, simples et rapides à consommer, on ressent moins les effets de la fatigue sur le corps.

C’est super rapide et simple à prendre

En plein effort, notamment en compétition, les coureurs ont tendance à privilégier les produits qui se prennent et se consomment simplement et rapidement. De quoi éviter les pertes de temps inutiles, les arrêts qui font mal aux jambes et les risques de s’obstruer et s’étouffer.

L’un des principaux avantages de la maltodextrine, c’est sa solubilité avec l’eau. Avant le départ, vous pouvez donc préparer une petite bouteille d’eau que vous emporterez avec vous, lors de la course. En plus de vous apporter de l’énergie rapidement, cela permet de vous hydrater.

Les différentes façons de consommer de la maltodextrine

La maltodextrine peut se prendre de plein de manières différentes. La première, et celle qui est souvent privilégiée, c’est le simple fait de mélanger la poudre de maltodextrine dans de l’eau. Mais il est vrai que courir avec une bouteille d’eau peut, pour certaines personnes, vite devenir agaçant.

D’autres méthodes, plus simples, existent : 

- Gels et de barres énergétiques : un gel glucidique à base de maltodextrine à prendre en cours d’effort, et c’est reparti. Vous pouvez les ranger dans une poche de veste ou de short. Dès que vous avez un petit coup de mou, vous pouvez vous saisir du gel, l’ouvrir, le prendre et le tour est joué.

- Compléments alimentaires : avant votre effort, au cours des 2 à 3 derniers jours avant la course, vous pouvez consommer des compléments alimentaires à base de maltodextrine, avec des protéines, par exemple. Cette période de recharge glucidique vous permet de remplir vos réserves d’énergie

Recommandations et contre-indications

Techniquement, consommer de la maltodextrine ne présente pas de grand danger, pour quiconque. Pour autant, dans le cadre d’une pratique de sport à haute intensité, il est préférable d’évoquer le sujet avec votre médecin du sport. Il sera en mesure de vous donner toutes les indications concernant d’éventuelles recommandations et contre-indications qui pourraient s’appliquer à votre profil.

Traditionnellement, la consommation de tels produits n’est pas recommandée aux personnes qui souffrent : 

- d’allergies : il est possible que la consommation de maltodextrine entraîne des réactions allergiques. Cela peut se caractériser par l’apparition de rougeurs, d’irritations ou encore de problèmes respiratoires et de troubles gastro-intestinaux.

- de maladies cœliaques : si vous souffrez de la maladie cœliaque (sensibilité au gluten), choisissez une maltodextrine sans gluten certifiée.

- de diabète : si vous souffrez de diabète, sachez que consommer de la maltodextrine peut entraîner certains soucis de santé. Rassurez-vous, ce n’est pas un sucre, c’est un glucide complexe (contrairement au dextrose ou au fructose), mais prudence est mère de sûreté.

Enfin, les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que les personnes qui sont atteintes de maladies inflammatoires (maladie de Crohn, colite, maladies inflammatoires de l’intestin) doivent absolument consulter un professionnel de la santé avant d’envisager quoi que ce soit.

La maltodextrine chez Meltonic

Chez Meltonic, nous sommes spécialisés dans la production et la vente de produits destinés aux athlètes d’endurance.

Au sein de notre plateforme, vous retrouverez donc différents types de produits, dont des gels glucidiques pour mieux gérer vos efforts, mais aussi de la maltodextrine de maïs bio, aux arômes naturels de citron. 

Naturel et sans gluten, cette maltodextrine en poudre se consomme 3 jours avant votre objectif ! Il vous faut diluer 6 cuillères dans 1.5 litre d’eau. Riche en vitamine C, ce produit peu sucré s’imposera très vite comme étant le partenaire idéal avant votre effort.

La maltodextrine après l’effort a-t-elle un intérêt ?

Quid de la consommation de maltodextrine, après l’effort ? Cela a-t-il réellement un intérêt ? La réponse est oui. En effet, cela peut vous aider à reconstituer vos réserves de glycogène musculaire (c’est l’essence qui permet à vos muscles de s’activer).

Cela vous permet, dans le même temps, de réduire la fatigue musculaire et de gagner un peu de temps sur votre récupération. Attention toutefois. La maltodextrine ne remplace, en aucun cas, un régime alimentaire riche et équilibrée, ni même le repos !

Ce qu’on pense sur la maltodextrine, en bref

Tout comme les gels riches en glucides, la maltodextrine permet de fluidifier l’effort en offrant à l’organisme toute l’énergie dont il a besoin, sur un rapide et court laps de temps. 

Si vous souhaitez découvrir comment cela peut vous aider, on recommande toutefois de vous y prendre à l’avance, en utilisant vos produits quelques semaines avant, lors de vos entraînements. 

Naturellement, il ne s’agit pas là d’une recette miracle pour améliorer ses performances, mais c’est un plus non négligeable, si vous souhaitez mieux gérer votre fatigue tout au long de l’effort.

Add a comment